3 bonnes trouvailles nature pour vos prochaines vacances

Les vacances sont le moment idéal pour commencer à glisser un orteil dans l’herbe fraîche, histoire de voir si il y a vraiment des petites bêtes pour s’y agripper !

Voici 3 bons plans testés pour vous et ramenés de France dans nos valises, pour commencer à vous acclimater en famille à l’air non stérilisé du dehors.

  • La Ferme aventure (Vosges)

    A tester si :

    • vous voulez découvrir les joies de la nature très en douceur
    • vous avez un week-end devant vous
    • vous appréciez un minimum de confort

     

    La Ferme aventure, c’est tout d’abord un parc qui propose aux enfants des activités très ludiques pour faire découvrir la nature par différents moyens :

    • par les sensations : parcours pieds nus, balade dans la canopée
    • avec des jeux et des défis : labyrinthes, recherches d’indices, escape room…

     

    Au passage, on en apprend beaucoup sur la nature environnante. Le tout avec des services qui, s’ils ne semblent pas toujours cohérents avec l’idée de retour à la nature, facilitent les moments en famille.

    C’est aussi une offre d’hébergements originaux qui permettent, la nuit venue, de rester connecté avec les éléments.

    Quelques petits conseils toutefois si vous voulez profiter pleinement de l’expérience : laissez vos enfants vous guider à leur rythme, oubliez les taches et salissures, mettez-vous au défi d’aller jusqu’au bout de l’expérience (et enlevez vos chaussures).

  • L′escargot voyageur (Bourgogne)

    A tester si :

    • vous pensez que la nature est pleine de mystères et vous souhaitez en percer quelques secrets
    • vous avez une demi-journée (au moins) devant vous et vous avez des enfants en âge d’être scolarisés
    • vous ne saviez pas qu’avec du fusain on peut faire… des fusains, que cet insecte là est en fait plus fort que Terminator, que celui-ci fabrique ses propres amortisseurs de série, ou qu’un mystérieux meurtre a été commis autour de vous au cœur du bois (si, si, les indices sont tout autour de vous)…
    • « oh non, pas encore une randonnée » !

     

    Olivier est, entre autres, passeur de nature et animateur nature. C’est-à-dire, en clair, qu’il fait découvrir la nature au cours de promenades. Mais ça, c’est vite dit ! Avec l’Escargot, on voyage loin mais juste à côté, et en prenant le temps !

    A peine sortis sur le perron de notre hébergement et déjà il nous plonge dans un monde extraordinaire. Et pourtant c’est bien ce décor que nous avions sous les yeux depuis une semaine !

    Levez le nez, tendez l’oreille, soulevez ce caillou, sentez cette feuille fraîche, pas besoin d’aller très loin : tout porte une histoire passionnante, digne d’être racontée. Au fil de nos pas, Olivier distille des éléments d’histoire, de biologie, de culture, les enquêtes et les manipulations. L’escargot voyageur sort des sentiers battus et s’adapte à vos besoins. Pas de visite standardisée sur un parcours balisé mais de l’improvisation et des nouveautés sous chaque pas.

    On ressort ré oxygéné, enchanté, moins bête de cette exploration et avec un appétit d’en savoir plus. Et ça tombe bien car Olivier est très généreux avec ses savoirs !

    http://www.escargot-voyageur.fr/

  • Dans la forêt (dans n′importe quel lieu tranquille)

    A tester si :

    • vous êtes confortablement installé à l’ombre, un verre à siroter à portée de main
    • vous avez quelques heures devant vous sans les enfants
    • en général, vous avez peur de vous écorcher avec les ronces, de rencontrer des petites ou des grosses bêtes, qu’il n’y ait plus assez d’eau chaude dans le ballon…
    • vous souhaitez découvrir les meilleures recettes de bouillie de gland

     

    Et oui, ma dernière trouvaille est un roman ! Dans la forêt, de JEAN HEGLAND a été édité en 1996 mais n’a été traduit en français que cette année. Le roman vous plonge dans l’histoire de deux adolescentes américaines qui vivent une vie (presque) classique dans une maison en bordure de forêt.

    Jusqu’au jour où l’électricité s’arrête. Quelques minutes de temps en temps au début, puis de plus en plus souvent, de plus en plus longtemps jusqu’à la coupure définitive (?) chez elles… et dans tout le pays.

    Comment faire face ? Comment survivre quand, adolescent, on ne veut pas « juste survivre » mais « plus que vivre » ? Et quelles relations nouer avec cette forêt vivante, palpitante, dangereuse toute proche ?

    Le San Francisco Chronicle avait commenté « Magnifiquement écrit et profondément émouvant, ce roman livre un message essentiel« . A vous de le trouver 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.